Manifeste des Médecins

Lors de son allocution du 28 octobre 2020, le Président de la République a expliqué que face à cette épidémie il y avait trois voies possibles :

Ne confiner personne pour compter sur l’immunité collective, ce qui nous obligerait à accepter une mortalité plus importante.

Confiner uniquement les plus fragiles puisque la Covid-19 tue surtout les personnes âgées (l’âge moyen de décès est de 84 ans).

Confiner tout le monde, solution retenue par le gouvernement. Ce fut aussi la solution choisie lors de la grande peste au 18e siècle.

Notre médecine n’a-t-elle fait aucun progrès depuis 3 siècles ?

Nous, médecins, avons été choqués de constater qu’à aucun moment, notre Président n’ait parlé de soins précoces par le médecin traitant.

Et s’il existait un autre chemin ?
Une autre solution aurait dû être mise sur la table. Car en tant que soignants nous l’affirmons, il existe une QUATRIÈME VOIE.

Comme pour toutes les maladies infectieuses, il existe des solutions thérapeutiques qui pourraient tout changer sur le plan sanitaire, économique et social.

Face à cette Covid-19, nous devons tous devenir proactifs plutôt que de rester cloitrés chez nous avec la peur au ventre en espérant que le virus nous épargne.

Quelle est cette QUATRIÈME VOIE ?
LA PRÉVENTION, avant tout.

Face à tout virus, il est essentiel d’augmenter ses défenses immunitaires. Pour cela, beaucoup de choses ont prouvé leur efficacité :

– Une meilleure hygiène de vie.

– Une activité physique régulière, si difficile en cas de confinement et pourtant essentielle.

– L’espoir, la pensée positive, la méditation plutôt que la peur qui fait chuter notre système immunitaire.

– Une supplémentation nutritionnelle. La vitamine D, la vitamine C, le zinc, les probiotiques et bien d’autres ont montré qu’ils amélioraient les défenses immunitaires et réduisaient le risque des maladies infectieuses, y compris liées au coronavirus.

D’autres approches complémentaires peuvent être envisagées par votre médecin en fonction de sa pratique, mais une chose est sûre: nous devons renforcer nos défenses plutôt que fuir devant l’ennemi. C’est la première chose à faire si on veut gagner la «guerre».

LA DÉTECTION CIBLÉE

Nous demandons que les tests de dépistage soient prescrits par des médecins et qu’ils ne soient plus réalisés à tout le monde et à n’importe qui.

La situation actuelle entraine en effet plusieurs écueils :

– Beaucoup de résultats sont des faux positifs à cause de la méthode retenue, en particulier en France. C’est-à-dire que les personnes testées sont faussement positives alors qu’elles ne sont ni malades ni contagieuses.

– Ces tests réalisés sans l’accompagnement d’un médecin sont inefficaces sur le plan épidémiologique et hyper stressants sur le plan psychologique, contribuant à la baisse de l’immunité.

– Ce choix de tests gratuits sans ordonnance coute une fortune d’environ 500 millions d’euros par mois aux frais du contribuable. Une partie de cet argent pourrait surement être mieux utilisée comme, par exemple, pour ouvrir de nouveaux lits de réanimation et embaucher du personnel soignant. Nous exigeons que cet argent qui provient de nos impôts soit mieux employé.

Un diagnostic médical repose autant sur la clinique que sur la biologie. C’est pourquoi les tests doivent être prescrits et interprétés par un médecin qui connait «son» patient.

UN TRAITEMENT PRÉCOCE

Face à n’importe quelle maladie, n’est-il pas de notre devoir de soigner les patients ? Et s’il n’existe pas de traitement qui fasse l’unanimité dans le monde médical, est-ce une raison pour ne rien faire ?

Depuis 1 an que ce virus est apparu, nous avons beaucoup appris sur lui et sur les complications. Nous savons qu’il évolue en deux phases, d’abord une phase infectieuse virale comme dans une grippe puis une phase inflammatoire où le virus n’est plus en cause directement.

C’est cette phase inflammatoire qui impose l’hospitalisation en réanimation. Une majorité de personnes fait preuve, heureusement, d’une immunité suffisante pour ne jamais en arriver là. Mais des personnes fragiles n’ont pas cette chance.

Malgré tous les combats d’égos télévisuels, nous sommes des milliers de médecins à avoir traité les patients qui en avaient besoin dans la première phase de la maladie pour leur éviter ces complications. Et nous le constatons tous les jours au quotidien : CELA FONCTIONNE.

Les scientifiques qui réfutent cela ne le font que sur la base d’études qui sont à ce jour insuffisantes. Insuffisantes pour prouver définitivement que les traitements marchent, mais également insuffisantes pour prouver que cela ne marche pas. Et souvent ils n’ont aucune expérience personnelle de ces traitements qu’ils rejettent d’un revers de main. Sinon ils ne seraient pas aussi péremptoires. Il existe pourtant plus d’une centaine d’études dans le monde qui montre l’efficacité du traitement précoce en diminuant les hospitalisations, les séquelles respiratoires, la mortalité.

Dans ces conditions, beaucoup de médecins dans le monde entier et en particulier en France ont décidé de soigner leurs patients malgré l’absence de consensus et la pression négative des institutions. Car c’est notre métier et nous n’accepterons jamais qu’on nous empêche de l’exercer. Nous sommes des gens responsables et il serait temps de nous faire confiance.

Ce faisant, nous constatons dans nos cabinets que les malades sont soulagés bien plus vite, qu’ils s’aggravent moins et que nous hospitalisons beaucoup moins. Il serait temps qu’on prenne en compte cette expérience du terrain plutôt que se baser uniquement sur des études hospitalières puisque, justement, c’est en ville, AVANT l’arrivée à l’hôpital qu’il faut soigner.

De nombreuses publications nationales et internationales laissent penser que le TRAITEMENT PRÉCOCE pourrait reposer sur une ou plusieurs de ces approches thérapeutiques :

Le zinc à forte dose (60 mg en moyenne).-La vitamine C qui, à forte dose (plusieurs grammes par jour), a une action antivirale, augmente nos défenses et aide à être moins fatigué.

La vitamine D si elle n’a pas été déjà prescrite en prévention (on a montré que les personnes qui font des formes graves ont souvent des taux sanguins de vitamine D très bas).

L’azithromycine, une molécule antibiotique qui, par sa configuration, a également une action antivirale en même temps qu’elle réduit le risque de surinfections bactériennes. Dans de nombreux cas, elle peut, à elle seule enrayer les symptômes en quelques jours.

L’hydroxychloroquine (vendue en France sous le nom de Plaquenil®) dont l’efficacité sur le virus est bien démontrée. Mais pour qu’elle soit utile, elle doit être absolument utilisée dans la première phase de la maladie.

La Phycocyanine, une publication parue dans Progress in Cardiovascular Diseases le 20 Février 2020, détermine que certains nutraceutiques possèdent des mécanismes d’action réduisant la gravité de certaines infections dues aux virus, comme ceux de la grippe et du coronavirus. La spiruline et son actif principal, la Phycocyanine, sont deux d’entre eux. Ils protègent les cellules des bronches et du système respiratoire contre les réactions excessives causées par les infections virales. Les auteurs suggèrent de consommer quotidiennement 15 g de spiruline ou 100 mg de phycocyanine afin d’obtenir une efficacité préventive maximale contre les virus de type ARN, y compris les coronavirus.

Il existe même d’autres pistes complémentaires pour soulager et soigner les malades :

– d’autres antibiotiques de la classe des macrolides,
la doxycycline (un autre antibiotique),
l’ivermectine (un antiparasitaire comme l’hydroxychloroquine),
l’armoise, une plante antiparasitaire très utilisée en Afrique ou en Asie avec des résultats très encourageants (il n’y a pas de recrudescence de l’épidémie en Asie et en Afrique),
– mais aussi l’aromathérapie,
la phytothérapie
– ou l’homéopathie qui peuvent lutter contre les infections ou soulager les symptômes.

Tous ces traitements doivent être prescrits par un médecin en fonction des spécificités de son patient, de ses symptômes et d’éventuelles précautions d’emploi.

Nous demandons que de vrais protocoles de soins précoces soient mis en place, que ce soit pour la prévention de la population ou le traitement des malades comme n’importe quelle médecine moderne devrait le faire.

C’est certainement la meilleure solution pour pouvoir sortir du confinement plus rapidement. Si nous mettions cela en place sans attendre nous pourrions surement passer des fêtes de fin d’année dans la joie d’être ensemble, avec l’amour de nos proches et la sérénité sur le plan sanitaire. Et cela peut nous donner l’espoir qu’en 2021 cette épidémie se termine enfin.

Depuis 2 mois nous accumulons les décisions liberticides et pourtant le nombre de malades ne cesse d’augmenter. Nous avons, parait-il, dépassé les 40 000 décès, ce qui est 4 fois plus que nos voisins allemands. Il est temps de se rendre compte que la stratégie actuelle décidée par notre ministre de la santé nous amène dans le mur.

Si vous êtes d’accord avec ces propositions, si vous désirez nous suivre sur cet autre chemin, si vous pensez que cette QUATRIÈME VOIE est la plus sensée, rejoignez-nous !

Que vous soyez soignant ou usager de la santé, signez notre manifeste, adhérez à nos collectifs, exigez que des soins réels soient proposés à la population. C’est à cette condition que nous arriverons à soulager nos services de réanimation et que tous les malades seront pris en charge efficacement et sans distinction d’âge ou de région.

Nous ne devons plus accepter que l’on conseille de sédater des personnes âgées avec du Rivotril parce que nous n’avons pas assez de lits de réanimation.

C’est pour cela qu’il est encore plus indispensable et urgent de traiter tous les malades précocement, de CHOISIR CETTE QUATRIÈME VOIE !

La France dispose d’un tissu médical étendu et diversifié. Nous sommes riches de cette diversité médicale. Les patients ont encore le libre choix de leur médecin et doivent donc obtenir les soins dont ils ont besoin et qui leur paraissent les plus adaptés à leur cas personnel.

Demandez conseil à votre médecin, à votre pharmacien et reprenez votre santé en main !

Pour signer ce manifeste rendez-vous sur le site :
https://manifestes-libertes.org

250 primo-signatures + 73691 signatures validées !

__________________________________

LA PHYCOCYANINE & LE WAVE BEATS où s’en procurer ? Uniquement par Internet dans votre WEB.SHOP

WAVE BEATS HARMONIZER – RHINBLUE – 5K – 10K – PHYCOANIMO – MAINLIFE.BIO – BOOSTER VOS PERFORMANCES & VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Client Webshop Registration >> Here


Partagez cet article




Le régime idéal

Malheureusement il n’existe pas

Par contre dans mon approche nous nous basons sur plusieurs grands principes résumés ci dessous

🔹️ PROTOCOLE DE DÉPART avec REMISE A ZÉRO DU SYSTÈME

  • DÉTOXICATION HÉPATIQUE : organe central de nettoyage du corps
  • RESTAURATION DE LA FLORE INTESTINALE = 2ème CERVEAU
  • CICATRISATION DE LA MUQUEUSE INTESTINALE : lutte contre l’hyper-perméabilité intestinale
  • RÉÉQUILIBRAGE DU PH via une ALIMENTATION ALCALINE

🔹️ MICRO-NUTRITION / CORRECTION DES CARENCES EN NUTRIMENTS

🔹️ MANGER EN PLEINE CONSCIENCE

  • SE POSER LES BONNES QUESTIONS : est ce que j’ai vraiment faim ?

On confond souvent la faim avec la soif, l’ennui, la fatigue, des compulsions, etc…

  • MASTICATION = 1ère étape de la digestion : 10-20 mastications/bouchée
  • PRENDRE LE TEMPS : 25-30 min/repas
  • ENDROIT CALME et ADAPTE
  • BOL ALIMENTAIRE = TAILLE DU POING
  • ASSIETTES / BOL DE PETITES TAILLES

🔹️ ALIMENTATION QUALITATIVE / ANTI-INFLAMMATOIRE / ANTI-OXYDANTE

  • VARIÉE et COLORÉE : produits naturels, non transformés, locaux, bio, de saison
  • CALORIES PLEINES : riches en nutriments : vitamines, minéraux, oligo-éléments, omégas 3, anti-oxydants, etc…
  • RICHE EN FIBRES
  • PRINCIPE DES CALORIES NÉGATIVES
  • RÉGIME MÉDITERRANÉEN / CRÉTOIS / OKINAWA

🔹️ MEILLEURE RÉPARTITION DES MACRO-NUTRIMENTS

  • ADAPTATION des apports en PROTÉINES (animales et végétales)
  • DIMINUTION des apports en GLUCIDES qui stimulent l’INSULINE (= hormone de stockage)
  • INTÉGRATION des bons LIPIDES = OMÉGAS 3

🔹️ CHRONO-NUTRITION : respect de l’horloge biologique, de la physiologie et du métabolisme

  • FRACTIONNER LES REPAS
  • ÉVITER LES GRIGNOTAGES
  • SANS GLUCIDE CRÉTOIS : pas de sucres rapides / simples ou lents / complexes après 16-17H
  • JEUNE INTERMITTENT / FASTING : jeune de 16H

🔹️ HYDRATATION : 1,5L/j (boissons) et 1L/j (alimentation)

🔹️ ACTIVITÉ PHYSIQUE : 5-10 min/j

🔹️ RESPIRATION ABDOMINALE / COHÉRENCE CARDIAQUE :
3 séances de 5 min/j

🔹MÉDITATION :
5-10 min / j

🔹️ SOMMEIL de QUALITÉ :
gère les sécrétions de la leptine (= hormone de la satiété) et de ghréline (= celle de l’appétit)

🔹️ 2 REPAS BONUS / semaine

__________________________________

LA PHYCOCYANINE & LE WAVE BEATS où s’en procurer ? Uniquement par Internet dans votre WEB.SHOP

WAVE BEATS HARMONIZER – RHINBLUE – 5K – 10K – PHYCOANIMO – MAINLIFE.BIO – BOOSTER VOS PERFORMANCES & VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Client Webshop Registration >> Here


Partagez cet article




L’EAU C’EST LA VIE

LA VÉRITABLE HYDRATATION
Réduit l’acidité corporelle.
Riche en minéraux qui réduisent le pH supérieur à 9,0

SANTÉ
Élimine les substances indésirables telles que le chlore, les métaux lourds, les pesticides, les herbicides et les polluants organiques présents dans l’eau.

RÉDUCTION
Réduit la consommation et la pollution des bouteilles en plastique, filtre environ 150 à 200 litres d’eau par mois.

ÉCONOMIES
Un litre d’eau pure coûte 3 centimes, soit une économie annuelle allant jusqu’à 300 euros.

ALKALINE UP

Le filtre à eau Alkaline UP est une solution simple et économique qui permet de consommer confortablement une eau ayant les meilleures qualités de santé et de goût.

Il alcalinise l’eau du robinet grâce à un lit spécial en céramique et des caractéristiques uniques et innovantes.

En outre, les cartouches Alkaline UP ont la capacité de réduire la teneur en produits chimiques de l’eau du robinet.

Un filtre MAINLIFE.bio fournit jusqu’à 200 litres d’eau saine par mois

MAINLIFE.bio
Par mois : 4 € > 1filtre > 22 g de déchets

CONTRE

Bouteille Plastique
Par mois : 36 € > 100 bouteilles > 5 kg de déchets

5 NIVEAUX DE FILTRATION GARANTISSENT L’EFFICACITÉ

Le filtre élimine :

les impuretés organiques
les herbicides
les pesticides
les métaux lourds
le chlore

__________________________________

LA PHYCOCYANINE & LE WAVE BEATS où s’en procurer ? Uniquement par Internet dans votre WEB.SHOP

WAVE BEATS HARMONIZER – RHINBLUE – 5K – 10K – PHYCOANIMO – MAINLIFE.BIO – BOOSTER VOS PERFORMANCES & VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Client Webshop Registration >> Here


Partagez cet article




Training jambes

Training jambes avec RhinBlue, 5K, 10K, et hydratation avec l’eau passé au MainLife.Bio

Exercice pour des jambes en béton à faire a la salle

Amélioration incroyable des scores
Séries avec 260 Kg à la presse jambes

Prise de masse et fonte de la masse adipeuse
Augmentation de la force, de l’endurance, accélération de la récupération.

__________________________________

LA PHYCOCYANINE & LE WAVE BEATS où s’en procurer ? Uniquement par Internet dans votre WEB.SHOP

WAVE BEATS HARMONIZER – RHINBLUE – 5K – 10K – PHYCOANIMO – MAINLIFE.BIO – BOOSTER VOS PERFORMANCES & VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Client Webshop Registration >> Here


Partagez cet article




Que manger après le sport ?

L’alimentation du sportif

Dans cet article, je vous décris ce qu’il faut manger après le sport, le midi ou le soir, en vous détaillant les repas et quand les consommer.

En mangeant les bons aliments, et au bon moment, vous pourrez améliorer les bienfaits de votre entrainement : récupérer, prendre du muscle, maigrir, progresser…

Après le sport, vous devez donner les meilleurs aliments possibles à votre corps, sans négliger votre hydratation.

1) S’hydrater avec une boisson de récupération

Après le sport, vous devez d’abord commencer par vous hydrater. En effet, pendant si votre séance d’entrainement a été intense ou longue, vous avez perdu beaucoup d’eau, via la transpiration et la respiration notamment.

Avant de manger, la priorité sera donc de boire suffisamment d’eau, et si besoin des sels minéraux :

• Boire 500 ml d’eau minérale, riche en bicarbonate, pouvant aider à “tamponner” l’acidité. La quantité d’eau varie en fonction de la durée, l’intensité et les conditions climatiques.
• Ajouter des glucides dans votre boisson : un tiers de jus de raisin et deux tiers de St Yorre, principalement si votre entrainement a été intense ou long.
• Compléter par une dose de protéines de 20 à 40 grammes à boire dans les 30 minutes, après une séance de musculation, une séance intensive ou longue.
• Prévoir une source de glucides rapidement assimilables comme la banane ou la pomme de terre, si votre repas suivant ne peut pas être pris dans les 2 heures qui suivent.

2) Manger un repas dans les 2 heures qui suivent l’entrainement

Manger les bons aliments peu de temps après l’exercice aidera votre corps à récupérer plus vite.

Pour cela, mangez un repas qui contient à la fois des glucides et des protéines, dans les deux heures suivant votre séance de sport.

Voici un exemple de composition d’un repas après un entrainement ou une compétition :

• 1/3 de glucides (quinoa, riz, avoine, sarrasin, patate douce).
• 1/3 de protéines (viandes, poissons, oeufs, légumineuses, tofu).
• 1/3 de légumes cuits ou crus (épinards, brocolis, kale, roquette, carottes, tomates, courgettes, poivrons).
• Des bonnes graisses lipides (huile d’olive, avocat, oléagineux).

Il est important de ne pas sauter ce repas qui est déterminant pour votre récupération et votre progression.

Les quantités seront à adapter pour répondre à vos besoins énergétiques, qui varient en fonction du sexe, du poids, du type d’entrainement, du métabolisme de chacun.

Cela vous permettra d’obtenir les bienfaits suivants :

• Diminuer la dégradation des protéines musculaires.
• Augmenter la synthèse des protéines musculaires (croissance).
• Restaurer les réserves de glycogène.
• Améliorer la récupération.
• Perdre du poids, principalement des graisses, si vous consommez moins que vos besoins.

3) Privilégier les glucides complexes

Les réserves de glycogène de votre corps sont utilisées comme carburant pendant l’exercice, et la consommation de glucides après votre entraînement permet de les reconstituer.

La vitesse à laquelle vos réserves de glycogène sont utilisées dépend de l’activité. Par exemple, les sports d’endurance ont tendance à utiliser plus de glycogène que la musculation.

Voici une liste de glucides complexes, que vous pouvez manger après le sport :

• Pâtes complètes al dente,
• Riz complet ou basmati,
• Patate douce,
• Quinoa,
• Lentilles.
• Flocons d’avoine.
• Sarrasin.
• Pomme de terre.
• Pain complet, au seigle, à l’épeautre.

Je vous conseille d’éviter les glucides simples, principalement les céréales et les sucres raffinés. Leur consommation doit rester occasionnelle, pendant un entrainement difficile ou une compétition.

En effet, consommer des céréales et des sucres raffinés, peut conduire au développement de maladies métaboliques, comme une résistance à l’insuline, puis un diabète de type 2.

Enfin, ces sucres raffinés ont tendance à augmenter l’inflammation et à favoriser la prise de poids.

4) Manger suffisamment de protéines

Les protéines aident à réparer les tissus endommagés pendant le sport et à reconstruire les muscles.

Consommer une quantité adéquate de protéines après un entraînement fournit à votre corps les acides aminés dont il a besoin pour réparer et reconstruire ces protéines.

Voici les sources de protéines que vous pouvez manger après le sport :

• Viandes blanches (poulet, dinde, porc).
• Oeufs bio et élevés en plein air.
• Poissons gras (saumon, sardines, maquereau).
• Viandes rouges bio, issues d’animaux nourris à l’herbe.
• Tofu.
• Légumineuses (lentilles, pois, haricots).

Pour prendre de la masse musculaire, comme pour la maintenir, un apport quotidien total en protéines de l’ordre de 1,4 à 2,0 g de protéines par kg de poids corporel et par jour est suffisant pour la plupart des sportifs.

Privilégier des sources de protéines de qualité, avec une valeur nutritive élevée.

Ainsi, éviter la consommation de viandes transformées (saucisse, steak reconstitué, jambon blanc ou de poulet, charcuteries). Elles sont reliées à plusieurs maladies modernes chroniques.

5) Manger des légumes frais et variés

Parce que beaucoup trop de sportifs se focalisent principalement sur les protéines et les glucides, l’apport en légumes est trop souvent laissé de côté.

Ceci est une erreur que vous ne devez pas reproduire et qui peut aboutir à des carences en micro-nutriments : fer, zinc, calcium et vitamines A et C…

Pensez donc à inclure dans votre régime du sportif des légumes variés comme :

• Légumes verts à feuille (épinards, kale, roquette).
• Crucifères (brocolis, choux).
• Légumes racines (carottes, radis, betteraves, ail, oignon).
• Courges.
• Poivrons.

Ils contiennent des glucides, des fibres et de nombreux micro-nutriments et antioxydants très importants pour la récupération du sportif, et pour sa bonne santé.

6) Inclure des bonnes graisses

Beaucoup trop de sportifs ont peur de manger des graisses après l’entrainement . Ils pensent qu’elles vont les faire grossir et ralentir leur digestion.

Pourtant, les graisses sont un élément central dans l’alimentation du sportif, même après un entrainement.

Toutes les sources de graisses ne sont pas égales sur le plan nutritionnel.

Vous devez donc manger en plus grande quantité des graisses mono et poly-insaturées, contenues dans les aliments suivants :

• Huile d’olive et avocat (acide oléique).
• Oléagineux comme les noix, noisettes, amandes, graines de courge, graines de lin (omega 3).
• Huile de poisson ou poissons gras, comme le saumon (omega 3).

Ces graisses jouent un rôle essentielle dans la régulation de l’inflammation, la fabrication des hormones, l’énergie et la croissance musculaire.

Ces fonctions sont très importantes pour la santé générale et pour l’activité physique.

7) Prévoir des collations adaptés à vos objectifs

En fonction de vos objectifs, il peut être utile de prévoir des collations entre vos repas.

Prise de masse
Si vous pratiquez la musculation ou le crossfit et que votre objectif est la prise de masse, il est intéressant de prévoir des collations avant et après l’entraînement.

Celles-ci doivent comprendre une dose de protéines de 20 à 40 grammes, en fonction de votre poids et de l’entrainement réalisé.

Perte de poids
Si vous souhaitez maigrir, il est important de trouver un équilibre qui vous permettra de correctement récupérer tout en perdant du poids.

Vous devez à tout prix privilégier les aliments les plus nutritifs possibles, contenant une grande variété de micronutriments.

Vos collations peuvent donc inclure :
• Fruits frais, comme les baies et fruits rouges (myrtilles, framboises, mûres) pour leurs effets bénéfiques sur la santé.
• Oléagineux (noix, noisettes, amandes), ayant une action bénéfique sur la satiété et la régulation de l’appétit.
• Thé vert, riche en antioxydants.

Il n’est pas conseillé de sauter la collation après le sport.

Bien entendu, si vous souhaitez perdre du poids, le sport seul ne suffit pas. Vous devez consommer une alimentation saine et équilibrée, dont les calories sont légèrement inférieures à vos besoins énergétiques.
Optimiser vos performances

Votre objectif sera de répondre aux besoins caloriques quotidiens nécessaires pour optimiser la récupération et permettre des séances d’entraînement prolongées et répétées.

Les besoins caloriques quotidiens sont influencés par de nombreux facteurs, notamment : le métabolisme basal (au repos), l’activité quotidienne, les besoins d’entraînement spécifiques, la composition corporelle et la thermogenèse résultant de la digestion des aliments.

Si vos repas ne suffisent pas à couvrir cette demande, vous devez alors ajouter des collations contenant des aliments nutritifs comme les fruits frais, les oléagineux ou les glucides complexes.

Exemples de repas après le sport

Voici quelques exemples de repas rapides et faciles à faire pour manger après le sport :

• Poulet grillé, quinoa, épinards et ail l’huile d’olive.
• Saumon avec fondue de poireaux et frites de patates douces.
• Bol de flocons d’avoine, myrtilles, noix, amandes et fromage frais.
• Tartines de pain complet, oeufs brouillés, avocat et tomates séchées.
• Tofu grillé, légumes sautés sauce soja curry et riz rouge.
• Salade de roquette, lentilles, quinoa, avocat, betteraves, carottes et huile d’olive.
• Tartines de pain au seigle, beurre d’amandes et banane.

Estimation des besoins énergétiques pour un sportif d’endurance

Pour ceux qui souhaitent être précis concernant leurs besoins énergétiques, il est possible de se fier aux estimations concernant la course à pied d’endurance, données par la Société Internationale de Nutrition Sportive :

– Femme (50kg) s’entrainant 1h par jour : 2100 calories.
– Femme (50kg) s’entrainant 3h par jour : 3000 calories.
– Femme (70kg) s’entrainant 1h par jour : 2600 calories.
– Femme (70kg) s’entrainant 3h par jour : 3900 calories.

– Homme (65kg) s’entrainant 1h par jour : 2700 calories.
– Homme (65kg) s’entrainant 3h par jour : 3900 calories.
– Homme (85kg) s’entrainant 1h par jour : 3100 calories.
– Homme (85kg) s’entrainant 3h par jour : 4700 calories.

LA PHYCOCYANINE où s’en procurer ? Uniquement par Internet dans votre WEB.SHOP

RHINBLUE 5K 10K – BOOSTER VOS PERFORMANCES

Client Webshop Registration >> Here

Partagez cet article